Interview Portrait BIP

Manon et sa passion pour le vin

Portrait inspirant Boost In Progress

Les portraits B.I.P mettent en lumière les histoires et les talents de professionnels qui exercent une activité qui a du sens pour eux et qui leur correspond.
Découvrez le portrait inspirant de Manon & sa passion pour le vin !

PARCOURS

« Je suis curieuse et j’aime approfondir des sujets.
J’aime aussi transmettre aux autres »

Bonjour Manon Maerten !
Peux-tu nous présenter ton aventure professionnelle actuelle ?
Je suis responsable du portefeuille vins français Vino Allegro à Toronto. C’est une agence spécialisée dans les vins biologiques. Je m’occupe des relations avec les vignerons et de la sélection des nouveaux vins à importer. Je suis également en charge de la commercialisation auprès des restaurants, bars à vins et de la distribution via LCBO.
En parallèle, je donne des cours de dégustation avec ThankYouChef, une plateforme web qui propose des services de chef à domicile et des cours de cuisine et de dégustation.

Quel métier voulais-tu exercer quand tu étais petite ?
Je voulais être journaliste pour un magazine. Je suis curieuse et j’aime approfondir des sujets. J’aime aussi transmettre aux autres. Je crois que j’aurais aimé réaliser des portraits !

Quel est ton parcours scolaire et professionnel en quelques mots ?
J’ai fait un master commerce international des vins à l’université d’Avignon que j’ai couplé avec le Wine and Spirit Education Trust 3 (WSET), certification anglaise de référence pour le business du vin dans le monde entier. C’est une sorte de TOEIC du vin !
J’ai commencé à travailler dans le domaine de mes parents dans La Clape (à côté de Narbonne) où j’ai appris les bases du vin. Ensuite, j’ai eu diverses expériences professionnelles dans le monde du vin en France et à l’étranger : pour un importateur de vin spécialisé dans les grands crus à Mexico, pour une maison de champagne à Reims, et puis ici au Canada.

Portrait inspirant Boost In Progress

LE DECLIC

« Je regardais mon beau-père, vigneron dans La Clape, être passionné par son métier
et faire des heures sans compter. »

Qu’est-ce qui t’a poussé à te lancer dans cette aventure professionnelle ?
Ma mère a rencontré mon beau-père, vigneron dans La Clape quand j’avais 12 ans. Je l’ai vu être passionné par son métier et faire des heures sans compter. Je me suis dit : il y a une raison pour laquelle il donne toute sa vie à son métier ! J’ai donc commencé à m’intéresser au vin. Et puis l’aventure était lancée, je n’ai plus voulu en sortir !

Comment as-tu eu cette idée d’animer des cours de dégustation ?
Lors de soirées avec des copains, ils me demandaient toujours des explications sur le vin. A plusieurs reprises, ils m’ont dit : « Tu devrais donner des cours de dégustation ! » On m’a souvent dit que j’avais des talents de pédagogie, que je savais expliquer le vin avec des mots simples alors que c’est souvent vu comme un sujet complexe et « snob ».

Portrait inspirant Boost In Progress

SENS

« J’aime penser que je peux provoquer ces moments de convivialité ! »
« J’aime vraiment parler des vignerons et de leur vie dédiée au vin.»

Qu’est-ce que tu aimes dans le monde du vin ?
L’atmosphère conviviale qui se dégage du milieu du vin en général. Dans 90% des cas, tu travailles avec des gens aussi passionnés que toi. On partage tous la même passion et le même enthousiasme. Et puis j’aime l’intérêt de la part des gens pour ce produit. C’est un produit culturel qui fait rêver, qui se partage et donne du plaisir aux gens. C’est souvent associé à un moment de convivialité en famille ou entre amis. J’aime penser que je peux provoquer ces moments de convivialité ! Et puis derrière tout ça, j’aime la part d’histoire autour du domaine, de l’appellation et du savoir-faire des vignerons…

Qu’est-ce qui te motive tous les jours à continuer cette aventure professionnelle ?
J’aide des vignerons à distribuer leur produit et leur savoir-faire. Cet aspect me tient à cœur. J’aime vraiment parler des vignerons et de leur vie dédiée au vin. J’aime présenter leur personnalité, raconter leur histoire, transmettre leur savoir-faire. Dans le vin, il y a le terroir mais il y aussi le vigneron. On y retrouve leur amour pour leur travail, leur passion pour le produit. J’aime que leur travail soit reconnu. Le côté artisanal dans le domaine du vin se redéveloppe et je souhaite aussi encourager ce « retour aux sources. » Je veux aussi promouvoir cet état d’esprit au Canada. C’est encore un marché en développement en termes de vin. Les canadiens s’y connaissent peut-être moins mais ils sont très curieux ! Ils reconnaissent le savoir-faire français.

Qu’est-ce qui donne vraiment du sens à ce que tu fais ?
J’ai l’impression d’avoir un impact positif à la fois pour le vigneron mais aussi pour le consommateur.
J’aime dire que j’ai un rôle d’éducation et de pédagogie. Le vin en tant que produit alcoolisé peut être critiqué mais je pense qu’une consommation raisonnée passe par l’éducation : apprendre aux consommateurs à comprendre et à aimer le vin.
Le vin est considéré comme un produit sophistiqué. J’aime dire que je participe à le « désacraliser » et à le rendre plus simple et accessible.

Portrait inspirant Boost In Progress

PEURS & DIFFICULTES

« Et si jamais cela ne me plaisait pas finalement ? »

Avais-tu des peurs au départ ?
Au début de mes études, j’avais des appréhensions. Je me lançais dans une voie fermée. Et si jamais ça ne me plaisait pas finalement ? J’ai passé un entretien pour entrer en licence Commerce International des vins et spiritueux à l’Université de Reims. J’étais en stress total ! Mais à la fin de l’entretien, je me suis dit : « si t’es aussi stressée, c’est que t’as vraiment envie d’être prise ! »

As-tu rencontré des obstacles, vécu des difficultés ou des échecs ?
Quand j’ai intégré ma licence, j’étais la seule de ma promo à n’avoir aucun bagage, ni en marketing, ni en vin ! J’étais vraiment une outsider. En début de licence, Francine, une de mes professeurs, m’avait dit qu’elle avait des inquiétudes à mon sujet. Francine attend de ses élèves qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes. Elle nous poussait pour qu’on utilise nos capacités au maximum.
Je n’avais pas envie de la décevoir. Je voulais aussi montrer que j’avais ma place au sein de cette licence. Alors j’ai travaillé, j’ai persévéré. Et je me suis découverte une passion pour le marketing dans le domaine du vin.
En fin d’année, Francine m’a dit que j’étais sa : « plus grande réussite de l’année». J’en suis encore émue aujourd’hui !

Portrait Inspirant Boost In Progress

REUSSITES

« Je suis heureuse de susciter de la curiosité et de l’intérêt autour du vin ».

De quoi es-tu particulièrement fière ?
Spontanément, je dirais que je suis fière de mon parcours scolaire et professionnel. Je pense que c’est la récompense de mon travail et du fait que je sois passionnée. Et puis de manière générale, je suis heureuse de susciter de la curiosité et de l’intérêt autour du vin. Cela me fait plaisir quand les gens me recontactent pour me poser des questions, qu’ils s’intéressent au travail des vignerons et de la terre.

Quelles ont été les clés de ta réussite ?

  • Le travail, la détermination et la constance
  • Le fait d’être passionnée et de prendre du plaisir dans mon activité
  • Les rencontres qui ont souvent été déterminantes
  • La curiosité : explorer des domaines et continuer d’apprendre

Quelles sont tes prochaines étapes ?
Sans hésitation passer le niveau 4 du WSET qui me permettra d’enseigner les 4 niveaux aux autres passionnés à mon tour !
Et puis développer les cours de dégustation à Toronto !

Un conseil boostant ?
Pour ceux qui souhaitent travailler au Canada dans ce domaine :
Mettez vos aprioris de côté et adaptez-vous à la culture locale. Evitez de penser : Je suis français et le vin français est le meilleur. Soyez ouverts et sachez apprécier les vins du monde entier.

Pour ceux qui ont un intérêt pour ce domaine :
Ne vous laissez pas impressionner par le milieu de vin ! Soyez curieux, posez des questions ! Vos interlocuteurs seront ravis de vous renseigner !

Portrait inspirant Boost In Progress

Merci beaucoup Manon !

Si vous êtes intéressé.e.s et souhaitez en apprendre plus sur le vin avec Manon, visitez le site internet de Thank you Chef : www thank you chef

Merci à Jean-Baptiste Le mercier pour ces belles photographies : www.jean-baptistelemercier.com

Merci au Point Bar, 488 College Street à Toronto, pour son accueil lors de la séance photo!

Cécile
Boost In Progress – Accompagnement Professionnel, Coaching & Formation – cecile.petit@boostinprogress.com
Page accueil de ce site : Ici